Installation d’Oracle Database 18c sous Oracle Enterprise Linux (OEL) ou Red Hat Enterprise Linux (RHEL) par packages RPM

lundi, juillet 1, 2019
By Ludovic AUGEREAU in Oracle (laugereau@capdata-osmozium.com) [2 article(s)]

Oracle s’efforce toujours de simplifier, autant que possible, ses procédures de livraison de son SGBD historique, que ce soit l’installation des produits en édition standard ou enterprise, ou la création d’une base de données.

Ainsi, pendant longtemps, on pouvait constater parmi les DBA expérimentés, l’utilisation privilégiées de scripts de création et configuration d’une base de données plutôt que de recourir aux outils basés sur une interface graphique tel que « DataBase Creation Assistant (DBCA) ».

Je ne saurai que trop recommander l’usage des outils d’installation et de configuration d’Oracle Database, simples d’utilisation et stables dans leur fonctionnement tels que :

–        L’installateur OUI (difficile de toute façon de s’en passer),

–        L’assistant de création de base de données DBCA,

–        Et même l’assistant de montée de version d’une base de données DBUA, sachant qu’il s’agit d’un domaine (la montée de version) qui fait encore l’objet de beaucoup de scepticisme sur l’usage d’un tel outil, beaucoup pouvant encore préférer appliquer les scripts documentés.

 

Avec la version 18c, sous Red Hat Enterprise Linux, Oracle propose même l’appel de packages RPM pour l’installation de son produit. Cette méthode est un grand classique de nombre de SGBD du monde ouvert (MySQL, PostgreSQL, MongoDB…) permettant une livraison simple et rapide des produits.

Oracle avait intégré l’usage d’un package pour faciliter la pré-configuration du système OEL ou RHEL avant installation de son produit. Cette pré-installation est maintenue comme un préalable.

Si vous utilisez Oracle Enterprise Linux et avez souscrit au programme « Unbreakable Linux Network (ULN) », alors l’installation des prérequis et du produit lui-même se fait en une seule étape, moyennant accès au dépôt YUM d’Oracle :

 

 

# yum -y install oracle-database-ee-18c

 

Sinon, il faut procéder au téléchargement individuel des packages. Par exemple, ma machine virtuelle est sous version Red Hat Enterprise Edition (RHEL) 6.5 qui fait partie des versions supportées pour Oracle Database 18c (il est préférable bien sûr, de retenir OEL/RHEL 7).

Récupération du package de pré-installation (votre machine doit être autorisée à accéder au réseau internet) :

 

# curl -o oracle-database-preinstall-18c-1.0-1.el6.x86_64.rpm https://yum.oracle.com/repo/OracleLinux/OL6/latest/x86_64/getPackage/oracle-database-preinstall-18c-1.0-1.el6.x86_64.rpm

 


Installation du package des pré-requis système avec YUM :

 

# yum -y localinstall oracle-database-preinstall-18c-1.0-1.el7.x86_64.rpm

 

 

Cette pré-installation aura configuré tous les prérequis à l’installation des produits, à commencer par la création de l’utilisateur linux « oracle », mais aussi l’installation des packages système additionnels nécessaires à Oracle, le paramétrage des limites système dans /etc/sysctl.conf, etc…

Proposée depuis longtemps par Oracle, mais sur Linux x86_64 uniquement (RHEL/OEL), c’est déjà en tant que tel un gain de temps considérable pour une configuration propre et simplifiée des machines Linux devant héberger Oracle Database.

Ensuite nous nous attaquons à la véritable nouveauté, l’installation de Oracle Database Enterprise Edition par package RPM.

Ne rêvons pas, même packagé sous format RPM, une distribution d’Oracle Database reste conséquente avec un fichier de 3,3Gb, la rendant bien évidemment plus lourde qu’une édition communautaire d’un SGBD « open source ».

Télécharger l’édition RPM depuis OTN (http://www.oracle.com/technetwork/indexes/downloads/index.html.):

Dépôt du RPM dans /tmp (par exemple) :

# ls -larth /tmp/oracle-database-*
-rw-r--r--. 1 root root  19K 21 févr. 11:24 /tmp/oracle-database-preinstall-18c-1.0-1.el6.x86_64.rpm
-rw-r--r--. 1 root root 3,4G 21 févr. 12:27 /tmp/oracle-database-ee-18c-1.0-1.x86_64.rpm

 

Installation de Database 18c toujours en tant que root :

# yum -y localinstall oracle-database-ee-18c-1.0-1.x86_64.rpm

C’est aussi simple que cela!

Le produit Oracle database 18c Enterprise Edition aura été automatiquement installé par défaut dans un dossier ORACLE_HOME = /opt/oracle/product/18c/dbhome_1

 

Cette installation intègre un fichier de configuration /etc/init.d/oracledb_ORCLCDB-18c à éditer avant de créer une première base de données. Dans cette configuration initiale, Oracle propose le choix CREATE_AS_CDB à true par défaut et ainsi de retenir l’option Multitenant pour une instance de base de données avec une ou plusieurs « pluggable databases ». Ce n’est pas une surprise, Oracle poussant ses clients à aller vers ce qui serait un nouveau standard imposé de sa base de données. Dans notre exemple, nous faisons le choix d’une base de données classique (non CDB) et nommons l’instance ORCLDB :

# Setting the required environment variables
export ORACLE_HOME=/opt/oracle/product/18c/dbhome_1
export ORACLE_VERSION=18c
# export ORACLE_SID=ORCLCDB
export ORACLE_SID=ORCLDB
export TEMPLATE_NAME=General_Purpose.dbc
export CHARSET=AL32UTF8
export PDB_NAME=ORCLPDB1
export LISTENER_NAME=LISTENER
export NUMBER_OF_PDBS=1
# export CREATE_AS_CDB=true
export CREATE_AS_CDB=false

 

Ensuite, créer la base de données comme ceci : 

 

# /etc/init.d/oracledb_ORCLCDB-18c configure

 

 

En résultat, les fichiers de la base de données auront été créés dans /opt/oracle/oradata/<db name>.

Sans plus de détails, on peut constater qu’il est aisé de procéder de la sorte pour livrer Oracle Database sur système Oracle EL ou Red Hat EL.

Toutefois, l’installation des produits par package RPM ne présente  que peu d’options. Il parait notamment impossible de choisir une autre destination ORACLE_BASE / ORACLE_HOME que celle par défaut dans « /opt/oracle ». De même, et cela fait partie des restrictions documentées, on ne peut pas installer une édition standard SE2 du produit par ce biais.

Comme pour toute installation, il est recommandé ensuite de la mettre à jour avec le dernier ensemble de patchs correctifs disponibles (RELEASE UPDATE : RU), toujours applicable via « opatch » et pas par RPM.

Cette solution se présente comme une alternative permettant de livrer simplement et rapidement un environnement Database 18c complet, à des fins de test par exemple. Dès que l’on souhaite un minimum de personnalisation avec le choix de l’édition et de la destination ORACLE_HOME, alors une installation classique via “Oracle Universal Installer”  reste privilégiée. En procédant via OUI en mode silencieux avec un fichier de réponse, cela permet un minimum d’automatisation et d’industrialisation de la livraison des produits Oracle sur environnements Linux (et autre systèmes par ailleurs) et convient mieux à une installation plus fine et personnalisée au maximum pour nos environnements de production. De même, songer à l’usage de modèles personnalisés sous DBCA pour créer vos bases de données, là aussi en mode silencieux.

 

 

Continuez votre lecture sur le blog :




Cliquer pour partager cet article sur Viadeo
Cliquer sur "CAPTURER" pour sauvegarder cet article dans Evernote Clip to Evernote

Leave a Reply